2022 Radical Rest Gathering

August 20 - August 29

radicalrest@protonmail.com

With Paillette and Monsieur Mouche

CALL FOR RADICAL REST GATHERING 2022

Radical Rest – Un rassemblement pensé pour un plus grand confort des Fées Trans, Inter, Non-binaires, en Questionnement et les Meufs Queer dans l’espace féerique.

Du 20 au 29 août 2022

Radical Rest – A gathering made for the comfort of Trans, Intersex, Non-Binary and Questionning Faeries, and Queer Women in faery space.

From august 20th to august 29th 2022 

***

Bonjour chères Fées ! 

Les inscriptions pour le Radical Rest sont ouvertes à tout le monde à partir du 28-avril !

Seulement, avec un très grand nombre de préinscriptions (ce qui nous rend très très heureux.se.s!), il n’y a plus qu’un petit nombre de places disponibles pour le rassemblement. Nous avons donc décidé de choisir au hasard, dans un mois, qui aura une place pour le Radical Rest, dans un esprit d’équité.

Les inscriptions sont donc ouvertes dès aujourd’hui, et dureront du 28 Avril au 28 Mai !

Si vous voulez participer, n’hésitez pas à remplir le formulaire d’inscription, et nous reviendrons vers vous pour vous dire si vous avez été accepté.e.s !

Nous sommes désolé.e.s d’avances pour celleux qui ne pourront participer, mais si vous le souhaitez, n’hésitez pas à jeter un œil aux autres merveilleux rassemblements ayant lieu cette année à Folleterre !

Hello Dears Faeries ! 

The inscriptions for the Radical Rest are now open to everyone, as of April 28th.

However, due to the big numbers of pre-registrations (of which we’re extremely happy!), there is now a very small number of spots available for the gathering. In light of this, we have decided to choose after one month who will be able to attend or not at random, in the spirit of fairness.

So the registrations are now open, from the 28th of April to the 28th of May !

So please, if you want to participate, send us a registration form, and we will get back to you to let you know if you got in !

We are very sorry in advance for those who will not be able to attend, but if you want, take a look at all the others amazing gatherings taking place in Folleterre this year !

***

On a besoin de (retrouver le) repos

Aller chez les fées au soleil, paresser, se faire du bien, se donner du pouvoir, vivre à fond, se sentir germer, regarder pousser nos relations, nos liens

On va faire des rituels vivants, faire la fête aux hormones, célébrer nos corps, savourer ce qui est là, se proposer des activités pleines de couleurs – faire une pause

On va nager dans les entrelacs visqueux qui reflète la magie du soleil et de la pluie, des nuages et de la brume, entre les herbes vivaces et les insectes à fleur d’eau

Sous l’arbre des ancêtres laisser couler le temps, chanter (faux), se faire suer dans le sauna puis sortir dans l’eau glacée du bain, transpercé.e.s par les étoiles

Près de l’eau qui coule, le ruisseau qui court, les pierres qui glissent ; la foret si grande et ses cachettes de lichen et de mousse

Un tonneau d’eau chaude qui frémit – entretenir le feu – s’inviter

Rouler bouler dans la prairie, frayer des chemins – inventer

J’espère pouvoir profiter du beau temps pour lézarder avec vous au bord du lac, et rigoler à cause de notre peau devenue gluante. Puis mettre mes plus beaux tallons et danser sur du Britney jusqu’à n’en plus pouvoir

J’aimerais parler avec vous de la vie jusqu’au lever du soleil. Et quand toutes les fées iront dormir, les criquets sonnerons dans les buissons pour adoucir leur sommeil.

Le matin j’aimerai me promener avec vous et danser dans la forêt, puis me poser dans la prairie pour regarder les papillons survoler la terre. En rentrant j’aimerai retrouver un cercle du cœur parfumé à l’encens, où on se déversera

Retrouver la douceur d’être ici, parmi les arbres et les odeurs, parmi les corps qui nous réparent

Être vu.e, par soi et les autres, abandonner nos filtres et notre pudeur

Prendre un bain brûlant lorsque la pluie tombe et s’accroche au branches, sa mélodie, mêlée à celles que les ami.e.s nous chantent, mettre le temps sur pause pour un moment encore

Y être c’est vouloir ne jamais partir, vouloir revenir quand on est loin

Revenons

Continuons à aimer ensemble ce lieu, cette communauté, cet espace-temps précieux où tout est permis

Crier, rester en silence, se laisser surprendre par ce qui nous traverse

Retrouver un peu du spontané

Imaginer déjà, les visages, les rires, enlacer ces être qui nous manquent

Braver la pluie s’il le faut, nous sommes plus fort.e.s qu’elle

Continuer d’apprendre des autres, un éveil, un émerveillement, nourri.e.s et repu.e.s d’exister ensemble

Remplir nos mémoires des souvenirs qui nous font tenir, cette belle attente, l’excitation et la joie à venir, je la sens déjà

Ici, revenir, comme on est bien

quand il devient possible d’être

au-delà

We need to (find back a place of) rest

Going to the faeries to enjoy the sun, be lazy, be kind to ourselves, give ourselves power, live fully, feel ourselves blossom, watch our relationships grow

We’ll have living rituals and hormones parties, we’ll celebrate our bodies, enjoy what’s there, have activities full of colours – take a break

We’ll swim in the sticky waters that reflect the magic of the sun and the rain, of the clouds and the mist, between the wild weeds and the insects that come up to the surface

Under the tree of ancestors, we’ll let time flow, we’ll sing (badly), we’ll sweat in the sauna then go to the freezing waters of the bath, with the stars running through

Near the running water, the stream that flows, the slippery rocks ; the forest so big and its hidden places in the lichen and the moss

A barrel of steaming water – taking care of the fire – inviting

Rolling around in the prairie – making paths – inventing

I’m hoping to enjoy the weather to chill with you by the lake, and laugh at our sticky skins. Then put on my most beautiful heels and dance on Britney songs until I can’t anymore.

I’d like to talk with you about life until the sun comes up. And when all the faeries go to sleep, the crickets will sing in the bushes to make their slumber sweet.

In the morning I’d want to take a walk with you and dance in the forest, then lie down in the prairies and watch the butterflies go above the earth. Going back, i’d like to find a heart circle with incense burning, where we’ll pour ourselves to each other.

Find again the sweetness of being here, amongst the trees and the smells, amongst the bodies that heal us

Be seen, by ourselves and others, let go of our filters and our seemliness

Have a burning bath when the rain falls and gets stuck on the branches, it’s music mixing the music our friends sing to us, stop time for just a while longer

Being there it’s never wanting to leave, always wanting to come back

Let’s come back

Let’s continue

To love this space together, this community, this precious space and time where everything’s allowed

Shout, stay silent, be surprised by what goes through us

Find some spontaneity

Already imagining the faces, the laughs, holding close those who we miss so

we’ll take on the rain if we have to, we’re stronger than weather

Keep on learning from others, an awakening, an amazement, fed and sated to be able to exist together

Filling our memories of moments that hold us, the beautiful expectation, the excitment anf joy to come, i can feel it already

Coming back here, where we feel good

when it becomes possible to be

beyond 

Nous souhaitons que toustes les fées qui se sentent appelées par le RR puisent venir sans justifier de leurs (a)genres. 

Le RR a été impulsé pour que des fées trans, non-binaires, inter, en questionnement et meufs queer puissent exister collectivement à Folleterre et être toujours plus nombreux.ses

Nous le fomentons comme une porte d’entrée dans l’espace féérique pour les fées minorisées, un espace où se retrouver et se donner du pouvoir.

C’est une invitation à prendre du temps pour nous, à nous ressourcer ; une tentative pour créer un espace où nous reposer collectivement. Nous sentir légitimes à exister et expérimenter toutes les beautés, complexités et grincements des genres qui nous traversent.

We wish for all faeries who feel called to the RR to be able to join without having to justify their (a)gender.

The RR was first started so that trans, non-binary, intersex ans questionning faeries and queer women could exist together in Folleterre, and be always more numerous.

We see it as an entry point to faery spaces made for more marginalized, a space to gather and empower ourselves.

It’s an invitation to take time for ourselves, to unwind ; an attempt to create a space where we could rest collectively. Where we could feel legitimate to exist, and to experiment all the beauties, complexities and grindings of  the genders that move through us.

La mixité choisie, pourquoi ?

Le RADICAL REST appelle à rassembler une communauté de genres, c’est-à-dire à co-construire un espace safeR pour toute fée dont les genres ne sont pas conformes aux diktats cis et/ou binaires et fées en questionnement. Il invite à fomenter ensemble un temps où personne n’a besoin de justifier de ses modes d’existence-s, de se situer ni de se nommer par rapport à une norme. Nous faisons confiance en cet assemblage de fées pour cultiver une conscience profondément intersectionnelle, bienveillante, joyeuse et radicale !

Alors pourquoi un repos radical pour les Fées Trans, Inter, Non-binaires, en Questionnement et les Meufs Queer, et pas pour les autres ? L’accès à la pause, à la vacance, à l’ennui, à la détente, au refuge est réparti de manière inégale dans notre système patriarcal, (cis)sexiste et hétéronormé. Cela signifie que certain_es d’entre nous sommes plus particulièrement exposé_es à un épuisement chronique et à une santé mentale structurellement fragilisée, par des injonctions systémiques à devoir se justifier ou éduquer pour exister.

Why do we choose a diversity?

The RADICAL REST aims at gathering a gender community, that is co-building a safeR space for anyone whose gender-s do not conform to cis and/or binary diktats, and for questionning faeries. It invites us to create together a moment in which no one has to justify their way of existing, nor to situate themselves or to name themselves in relation to any norm. We trust this community of Faeries to cultivate an awareness which is deeply intersectional, caring, joyful and radical!

So why a RADICAL REST for Trans, Inter, Non-binary, Questionning Faeries, Queer Womxn, and not for others? The access to a break, to boredom, relaxation and shelter is not equally distributed in our patriarcal, (cis)sexist, and heteronormative system. This means that some of us are significantly more exposed to chronic exhaustion and a structurally weakened mental health, due to systemic injunctions to justify themselves or to educate in order to exist.

Nous créer un espace safeR

Au cours du premier RADICAL REST, certaines questions cruciales ont requis de longues discussions collectives, notamment autour de la constitution d’un espace safeR. Nous souhaitons poursuivre ce travail de réflexion et de remises en question en tant que facilitateur_ices, en tant que rassemblement et en tant que communauté. Cela étant, cela ne signifie pas que Folleterre ou le Radical Rest soient des espaces “safe”. Nous formons un microcosme dans un macrocosme et une multitude d’oppressions se jouent encore en interne, de manière interpersonnelle et systémique. Nous travaillons sur nos transphobies, pan/biphobies, racismes, validismes, âgismes, misogynies… intégrées et nous vous demandons aussi d’y prêter attention. Le RADICAL REST se veut un espace courageux, où nous sommes encouragé_es à être audacieux_ses, à faire des erreurs et à prendre la responsabilité d’en corriger les conséquences, à nous amender et à en grandir.

Le RADICAL REST est un rassemblement autogéré, alors si des fées rencontrent des difficultés, nous souhaitons que cela soit pris en charge de façon collective.

Il arrive que la nudité et la sexualité soient déclencheuses de difficultés pour certain_es et entre nous. Elles sont aussi empouvoirantes quand soin et attention collective les enveloppent. Si peu d’espaces nous permettent de vivre et d’expérimenter la nudité et la sexualité, de les guérir et d’en jouir. Le RADICAL REST se veut être l’un de ces espaces.

Afin de clarifier certaines de nos intentions pour cette nouvelle édition, nous proposons que durant le RADICAL REST :

  • il soit possible d’être nu_es dans tout le sanctuaire, hormis dans la cuisine et la Friendship Room,
  • trois espaces soient dédiés au sexe : la Love Room, le Love Temple et un espace de forêt à définir entre nous,
  • les ateliers impliquant de la nudité et/ou de la sexualité soient annoncés comme tels dans des espaces clairement définis à l’avance.

Create a safeR space for ourselves

During the first RADICAL REST, some crucial points required long collective discussions, including a deliberation on how to make the space safeR. We are working to be more accountable as an organizing group, as a gathering, and as a community.  However, Folleterre is by no means a “safe space.” We are a microcosm within the macrocosm and a multitude of oppressions are still at play here internally, interpersonally, and systematically. We’re working on our internalised transphobia, pan/biphobia, racism, ableism, ageism, misogyny, validism… and we expect you to have some care about this as well. This is a brave space, where you are encouraged to be bold, make mistakes and take responsibility for correcting harms and making amends.

The Radical Rest is a self-organized gathering, if faeries face difficulty, we would like it to be taken care of collectively

Nudity and sexuality are often a trigger for tensions and difficulties. But they can also be empowering, when treated with collective care. Very few spaces allow us to live and experiment with nudity and sexuality, to heal with it and find pleasure in it. The Radical Rest aims to be one of those spaces.

In order to clarify some of our intentions for this new edition, we propose that during this RADICAL REST:

  • it be allowed to be naked everywhere in the sanctuary, except in the kitchen and the Friendship room,
  • three spaces be dedicated to sex: the Love Room, the Love Temple and a specific space in the forest to be defined together once on the Land,
  • workshops implying nudity and/or sexuality will be announced as such, in spaces clearly specified beforehand.

Substances

Les fées peuvent avoir des rapport différents aux prises de substances. Nous vous demandons de prendre en considération les besoins et limites de chacun.e. Le RADICAL REST est à co-construire comme un espace où sobriété et prises de substances pourront cohabiter.

Substances

Faeries can have different relationships regarding the consumption of substances. We would ask  you to be considerate to everybody’s needs and limits. The Radical Rest is a space to build together, as a space where sobriety and consumption can cohabitate.

Accessibilité

Si Folleterre et le Radical Rest tendent vers un espace plus inclusif, les conditions topographiques et le caractère rudimentaire de la maison et des installations ne permettent pas – ENCORE – à tous les Vaisseaux (enveloppes corporelles) d’y participer. Le terrain et les chemins ne permettent pas à des roues de circuler facilement; les espaces de couchage se trouvent sur le terrain ou au premier étage de la maison, accessibles uniquement par escalier.

Nous ne sommes pas des Vaisseaux concernés par le manque d’accessibilité néanmoins en tant que facilitateurices nous essayons de prendre cette problématique le plus possible en considération. Alors n’hésitez pas à nous écrire pour en parler ou si vous avez la moindre question à se sujet.

Accessibility

Even though Folleterre and the RADICAL REST aims to be a more inclusive space, the topographic conditions and the rudimentary state of the house and the installations can’t allow –YET –  every Ship (corporal shell)  to take part to the gathering: the land ans paths aren’t made in a way that wheels can circulate ; the sleeping areas are on the Land and on the first floor of the House, accessible only  through the staircases.

We are not concerned Ships by accessibility issues, but as facilitators we try to take this into consideration. So please, don’t hesitate to write to us if you have any question about this.